Centres de santé communautaire

Un CHECKPOINT est un centre de santé communautaire pour les hommes gay et les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes (HSH), et pour les personnes trans* et leur partenaires.

Violence sexuelle

Comment agir en cas d’agression portant atteinte à l‘intégrité sexuelle?

Procédures d’urgence en cas de viol

Quel que soit la nature du viol (rapport contraint qu'il soit vaginal, anal ou buccal), il faut réagir:

Pour les hommes et les femmes trans* avec une génitalité masculine,
Rendez-vous rapidement au Service des urgences de l’hôpital.

Pour les femmes et les hommes trans* avec une génitalité féminine,
rendez-vous rapidement aux Urgences gynécologiques de l’hôpital

Ces services offrent un accueil et proposeront :

  • un examen et un constat médical
  • un traitement d’urgence contre les IST dont le VIH (le plus tôt possible et au maximum sous 48 heures)
  • une contraception d'urgence
  • une prise en charge psychologique

L’identification d’une éventuelle agression sous influence chimique doit être faite au plus vite, car les prélèvements sanguins et urinaires sont à effectuer 4 à 6h après la prise du produit.

Ne pas hésiter à contacter :

  • 144 : Ambulances
  • 117 : Police
  • Urgences de l’hôpital
  • Ou à se rendre directement au service d’urgence de l’hôpital

En cas de détresse psychologique, contacter ou se rendre directement aux Urgences Crises /Psy*

Les bons réflexes juste après une agression

Préserver tout indice de violence et utiliser tout moyen utile pour en conserver les traces.

  • Préserver tous les indices utiles ;
    • Ne pas se laver (du tout).
    • Ne pas nettoyer ses vêtements  avant un examen médico-légal.
       
  • Réunir des informations  :
    • Descriptifs des agresseurs et de leur véhicule.
    • Prendre des photos, si possible datées, en cas de blessures ou de dégâts matériels visibles.
    • Prendre l’identité d’éventuel·le·s témoins.
     
  • Trouver du soutien (voir ci-dessous).

Trouver du soutien après une agression

Après une agression sexuelle et/ou physique, il est possible de :

  • Consulter le service des urgences de l’hôpital ou un médecin au plus vite, pour une prise en charge médicale et des constatations médico-légales (cf. au dessus).
  • Consulter un-e médecin à n’importe quel moment si l’on estime que sa santé a été atteinte par cette agression.
  • Demander un soutien psychologique selon les besoins.
  • Porter plainte. Cette démarche est importante et souvent sous-estimée dans le processus de reconstruction après un événement traumatique.
  • Consulter le Checkpoint qui peut soutenir et informer sur les démarches à entreprendre et les services à votre disposition.