Centres de santé communautaire

Un CHECKPOINT est un centre de santé communautaire pour les hommes gay et les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes (HSH), et pour les personnes trans* et leur partenaires.

Vaccinations

Des vaccins existent pour plusieurs infections virales sexuellement transmissibles. Les coûts pouvent  être pris en charge par l’assurance de base selon le Plan de vaccination suisse. Les CHECKPOINTS proposent et encourage les vaccinations contre les hépatites A et B. Dans certains cas, la vaccination contre le HPV peut également être conseillée.

Hépatites

Hépatite A

La vaccination contre le virus de l’hépatite A (VHA) est recommandée et prise en charge par l’assurance obligatoire des soins notamment pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et pour les usager•e•s de drogues injectables.

Il est possible de réaliser une vaccination combinée pour les deux hépatites, A et B.

Hépatite B

La vaccination contre le virus de l’hépatite B (VHB) est recommandée et prise en charge par l’assurance obligatoire des soins notamment pour toute personne ayant plusieurs partenaires sexuel•le•s (dont les travailleurs et travailleuses du sexe), pour toute personne ayant contracté une IST (dont le VIH) et pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Depuis 1997, la vaccination contre le VHB fait parti des vaccinations réalisées dans les établissements scolaires 2ndaires et de formation (11-15 ans).

Il est possible de réaliser une vaccination combinée pour les deux hépatites, A et B.

En cas d’absence de vaccination, d’incertitude sur sa vaccination ou bien si la vaccination date de plus de 10/15 ans, il est possible de demander un bilan sérologique pour vérifier l’immunité. Celui-ci se fait à partir d’une prise de sang et permettra d’avoir des informations sûres et de pouvoir pallier à un éventuel manque de protection vaccinale par un ou plusieurs rappel(s).

Hépatite C

A ce jour, il n’existe pas de vaccin contre le virus de l’hépatite C (VHC).

Hépatites

HPV – Virus du papillome humain

La vaccination contre le HPV, respectivement contre les souches 16 et 18 responsables de la 70% des cancers du col de l’utérus, est recommandée et prise en charge (hors franchise) pour toute personne assignée au sexe féminin à la naissance de moins de 27 ans.

Deux vaccins sont disponibles, le Cervari© et le Gardasil ©, ce dernier assurant par ailleurs une protection contre les verrues génitales dues aux HPV 6 et 11. Une vaccination avant le début de l'activité sexuelle et ainsi avant une infection par les virus concernés est la plus judicieuse.

En Suisse, la vaccination des garçons et autres personnes assignées au sexe masculin à la naissance est encore en questionnement.

Des études démontrent que nombre de cancer colorectaux, en particulier chez les hommes séropositifs, sont en lien direct avec une infection au HPV due à la pratique de la pénétration anale. Une vaccination avant ou au début de la vie sexuelle pourrait être un bon moyen de prévention de ces cancers.

Par ailleurs, le Gardasil © offre une protection contre certaines souches de HPV responsables des verrues génitales et autres condylomes colorectaux.

Dans certains cas, cette vaccination peut-être prise en charge pas l’assurance maladie.

HPV