Centres de santé communautaire

Un CHECKPOINT est un centre de santé communautaire pour les hommes gay et les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes (HSH), et pour les personnes trans* et leur partenaires.

Risque VIH

vih
Après un rapport présentant un risque élevé de transmission du VIH (pénétration sans préservatif ou rupture du préservatif avec une personne séropositive sans traitement efficace ou de statut sérologique inconnu), il ne faut pas attendre et :

1. Demander une PEP le plus tôt possible (au maximum dans les 48h)

En cas d’exposition potentielle au VIH, il faut consulter le plus rapidement possible.
Une infection VIH peut être dans la plupart des cas empêchée par une prophylaxie post exposition (PEP). Il s’agit d’une thérapie antirétrovirale (TAR) à prendre durant 4 semaines (28 jours).
L’efficacité de la PEP dépend du délai de prise du traitement après le risque. Le plus vite est le mieux. Au-delà de 48h, il n’y a plus d’efficacité démontrée.
Le mieux est toujours de venir avec le(s) partenaire(s) avec qui le contact a eu lieu si c’est possible. Cela permettra de déterminer la nécessité d’une PEP pour l’un ou l’autre des partenaires par le personnel soignant. 



Durant le suivi de la PEP jusqu’au contrôle à 3 mois, les règles du safer-sex doivent être appliquées afin d’éviter une transmission du VIH si une infection se produit malgré la PEP.

Autres adresses pour le conseil de PEP et le traitement sous: www.aids.ch

2. Se faire dépister dès 15 jours après le risque

Si une PEP n’a pas pu être débutée dans les 48h après l’exposition potentielle au VIH, il est recommandé de faire un test de dépistage à partir de 15 jours après l’exposition. Il est possible de réaliser un test rapide en l’absence de symptôme. Si des symptômes de primo-infection sont présents, il est recommandé de faire un test de dépistage sanguin.