Centres de santé communautaire

Un CHECKPOINT est un centre de santé communautaire pour les hommes gay et les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes (HSH), et pour les personnes trans* et leur partenaires.

Nos campagnes

Break the Chains

Engage-toi pour Break The Chains et deviens ambassadeur de la campagne 2014. Ensemble, nous pouvons stopper le VIH !

Break the chains

 

Big 5

Big 5

Pour les 5 infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes, chaque année venez au Checkpoint faire un contrôle.

En Afrique, qui dit Big5 dit éléphant, rhinocéros, buffle, lion et léopard. Pour nous, il s’agit des 5 infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes :

  • VIH
  • Hépatite
  • Syphilis
  • Gonorrhée
  • Chlamydia

Il est recommandé à tous les hommes qui ont du sexe avec des hommes et qui changent régulièrement de partenaires sexuel•le•s, d’effectuer une fois par année un dépistage pour chacune des Big5.

Stop Syphilis – tests gratuits

Les cas de syphilis en Suisse sont à nouveau en forte hausse depuis quelques années. Les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes sont particulièrement touchés. Forte de ce constat, l’Aide Suisse contre le Sida lance en octobre une campagne de dépistage gratuit de la syphilis.

La syphilis gagne à nouveau du terrain. Ce sont 975 nouvelles infections qui ont été déclarées l’an passé à l’Office fédéral de la santé publique. La moitié d’entre elles ont été diagnostiquées sur des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. De nos jours, une syphilis se traite facilement à l’aide d’antibiotiques. Mais l’infection n’est pas pour autant anodine. Elle multiplie notamment par cinq, voire jusqu’à dix, le risque d’infection par le VIH. Voilà pourquoi l’Aide Suisse contre le Sida organise en octobre des semaines de dépistage dans les plus grandes villes de Suisse.

La syphilis se transmet facilement lors de rapports sexuels non protégés. L’utilisation d’un préservatif réduit le risque de contamination. Mais les règles du sexe à moindre risque ne garantissent pas une protection complète contre la syphilis : l’agent pathogène peut par exemple se transmettre lors de rapports oraux. Comme la syphilis n’occasionne pour ainsi dire pas de troubles au début, l'infection n’est souvent découverte que tardivement. Les premiers symptômes, des ulcères indolores à l’endroit où l’agent pathogène a pénétré dans l’organisme, disparaissent en effet rapidement. Les personnes atteintes transmettent donc la syphilis sans s’en rendre compte et ne consultent que tardivement.

La campagne de l’Aide Suisse contre le Sida part de ce constat. Elle veut rendre attentif le groupe très vulnérable des hommes gay et des autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes à cette infection et aux risques qui lui sont associés. « Le but est d’inciter les hommes à faire régulièrement des tests afin de dépister et de traiter la syphilis et d’empêcher sa propagation », déclare Marco Müller, responsable de la campagne auprès de l’Aide Suisse contre le Sida.

La campagne démarre le 1er octobre, étayée par des dépliants et des affiches ainsi que par la distribution de bons pour les tests lors de manifestations, dans des bars et des établissements communautaires. Les bons, à faire valoir jusqu’au 18 novembre 2011, donnent droit à un dépistage dans l’un des centres répertoriés sur www.gay-box.ch. Des bons pour les tests peuvent aussi être téléchargés directement sur ce site.

La campagne est soutenue par l’Office fédéral de la santé publique et par l’Association d’entreprises gay Suisse (VEGAS). Elle a été mise sur pied en étroite collaboration avec l’Aide Sida Berne, l’antenne sida des deux Bâle et les Checkpoints.

Pour plus d’informations : www.gay-box.ch

Primo-infection

« Voyage »

De juin à septembre 2012, Checkpoint réédite sa campagne « Voyages ». Affiches et cartes postales alertent les gays sur leur prise de risque à l’étranger et les informent sur la PEP, le traitement d’urgence contre le VIH.

Cette année encore, Checkpoint tenait à rappeler que 25% des infections au VIH dans la population gay et bisexuelle suisse ont lieu à l’étranger (source OFSP). Les centres de santé pour les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes réédite donc sa campagne « Voyages », grand succès de l’été 2011.

Un traitement à prendre le plus rapidement possible

En cas de prise de risque (sperme ou sang dans la bouche, rupture ou absence de préservatif lors de la pénétration), il est possible d’éviter l’infection en prenant une PEP (Prophylaxie Post-exposition). Pour être efficace, ce traitement doit être commencé le plus tôt possible, dans les heures qui suivent la prise de risque. Il est donc important de ne pas attendre son retour de vacances et de se rendre immédiatement aux urgences de l’hôpital le plus proche pour se le faire prescrire.

Conseil et suivi au Checkpoint

Pendant la PEP, il est nécessaire d’effectuer des consultations régulières afin d’optimiser la prise du traitement et de dépister à temps une éventuelle intolérance au médicament. Si vous avez commencé une PEP à l’étranger, Checkpoint vous accueille à votre retour pour assurer votre suivi et prendre en charge la suite du traitement qui s’étale généralement sur 4 semaines.

Si vous avez un doute après un rapport sexuel, les équipes de Checkpoint sont à votre disposition pour vous conseiller et vous orienter

Vérifiez que vous êtes bien assuré

Le traitement d’urgence PEP peut être onéreux. Les frais liés sont normalement remboursés par l’assurance de base pour tous les assurés suisses qui voyagent. Pensez à vérifier que vous êtes bien couvert pour votre voyage et, éventuellement, à souscrire une assurance spécifique.

Affiches et cartes postales

La campagne « Voyages » se décline en trois affiches différentes et trois cartes postales à collectionner ou à envoyer à ses amis. Elles sont disponibles dans vos lieux préférés et peuvent être commandées gratuitement.

La campagne « Voyages » se poursuit de juin à septembre 2012 dans les lieux fréquentés par la population gay et bisexuelle de la région genevoise. Elle sera également relayée dans d’autres cantons et notamment lors de la Pride romande de Delémont le 30 juin. Elle reçoit le soutien de la République et canton de Genève.

Franchise

Tu as jusqu’au 30 novembre 2012 pour faire la démarche auprès de ta caisse maladie afin de limiter tes risques financiers!

Fais ton calcul sur www.Comparis.ch