Centres de santé communautaire

Un CHECKPOINT est un centre de santé communautaire pour les hommes gay et les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes (HSH), et pour les personnes trans* et leur partenaires.

PEP

Prévention de l'infection VIH par la PEP (Post Exposure Prophylaxis ou PPE Prophylaxie Post Exposition)

Dans les situations à risque majeur d’infection au VIH que sont:

  • Pénétration anale ou vaginale sans préservatif ou avec rupture de préservatif même sans éjaculation (dipping) avec personne faisant partie des groupes vulnérables (HSH, migrant venant de pays à haute prévalence VIH, usager de drogue par voie intraveineuse)
  • Partage du matériel d’injection (aiguilles) quel soit le produit : drogues, stéroïdes, hormones, silicone, etc...

Lors d’une pénétration sans préservatif (ou d’une rupture de préservatif) avec une personne chez qui une infection VIH ne peut être exclue ou avec une personne VIH positive détectable, il faut, immédiatement, (au plus tard dans les 48 heures) se rendre aux urgences d’un hôpital ou au Checkpoint, si possible accompagné de la personne avec qui le rapport a eu lieu, afin d’évaluer la nécessité de débuter une PEP (Post Exposure Prophylaxis ou PPE Prophylaxie Post Exposition)

La PEP consiste en une trithérapie antirétrovirale de 28 jours. Elle permet de grandement réduire les risques d’infection par le VIH, si elles est débutées rapidement. La PEP peut être difficile à se procurer, en particulier lors de voyages à l’étranger mais en général dans de nombreux pays, les hôpitaux de référence peuvent fournir la PEP. Il faut impérativement la débuter sur place et ne pas attendre le retour en Suisse.

Venir avec la personne avec qui le risque a été pris peut permettre d’effectuer des dépistages et selon la situation éviter la PEP

Le suivi de la PEP

La prise de la PEP et le suivi doivent se faire dans un contexte médicalisé (exclusion d’une infection VIH non connue, contre-indication à certains traitements, interactions médicamenteuses). Ce suivi se fait en général par une consultation de base au moment de la prescription et une consultation de suivi à 15 jours. Les coûts sont couverts par l'assurance de base. Un dépistage du VIH sera fait à 3 mois du début du traitement.