Centres de santé communautaire

Un CHECKPOINT est un centre de santé communautaire pour les hommes gay et les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes (HSH), et pour les personnes trans* et leur partenaires.

Lécher et sucer

Fellation

Cunnilingus

Anulingus

Avec la langue, il est possible d’explorer le corps de l’autre et de lui donner du plaisir avec ces petites caresses ciblées. Il n’y a aucun risque de contracter le virus du sida quel que soit la partie du corps léchée, sauf en présence de sperme ou de sang.

Il peut être intéressant de jeter un œil dans le frigo! Il est possible d’y trouver des boissons, des crèmes ou des glaçons qui peuvent ajouter un certain piquant à la chose!

Fellation

Autrement dit, prendre un pénis dans sa bouche, et selon les envies le lécher, le sucer, etc. Cette faveur peut d’ailleurs se partager simultanément, et ainsi faire un “69″. Cette pratique peut faire partie des préliminaires, notamment pour réveiller un pénis qui ne serait pas encore bien dur.

Un membre bien rigide peut descendre profondément dans la gorge si l’on parvient à surmonter l’envie de vomir (bien respirer par le nez!). En général ça s’apprend et ça ne marche pas tous les jours!

Avec préservatif 

Le préservatif permet de réduire les risques de contraction d’une IST. Mais, après avoir été sucé, un préservatif peut être altéré (salive, griffures par des bijoux, des ongles ou des dents…) et ne doit pas être ensuite utilisé pour une pénétration, en particulier anale. Parmi la multitude des préservatifs existant, certains sont non lubrifiés et même aromatisés spécialement pour la pratique de la fellation.

En cas de pénétration buccale “hard et profonde, il est préférable d’utiliser une capote. Dans l’arrière gorge des lésions peuvent facilement apparaître et favoriser des infections.

Sans préservatif

La fellation sans préservatif ou « nature » peut transmettre la plupart des infections sexuellement transmissibles (IST). Pas d’infection possible au VIH si le sperme n’entre pas en contact avec les muqueuses de la bouche.

Il va de soi que le sperme n’entre pas en contact avec la bouche, ni ne s’avale. Si cela arrivait, il faut cracher le sperme et se rincer la bouche à l’eau tiède. En revanche, il ne faut pas se brosser les dents immédiatement après.

L’idéal est de dire au préalable à votre partenaire que vous éprouvez beaucoup de plaisir à sucer mais que vous ne désirez pas que l’éjaculation vienne dans votre bouche. C’est aussi très excitant de voir votre partenaire se retirer et jouir sur votre torse ou ailleurs sur votre